Lorsque le gouvernement a décidé de confiner tout le monde et de mettre en place l’école à la maison, nous avons eu quelques appréhensions et questionnements par rapport à nos capacités à faire travailler notre fils vu que les devoirs du soir habituels étaient déjà difficiles à mettre en place.

Mais rapidement ces appréhensions ont été levées car nous avons été accompagnés et soutenus dans la mise en place. De plus, j’ai tenu à garder le même rythme que durant la période scolaire normale pour qu’il garde ses repères.

Les appels réguliers en visio de la maîtresse m’ont aidé à comprendre comment aider mon enfant à faire ses devoirs. Pour Meysson, le fait de voir la maîtresse et moi travailler ensemble apportait un cadre. Il pouvait suivre les explications de la maîtresse et revenir vers nous sur ce qu’il n’avait pas compris. J’ai pu avoir de bons outils et me sentir valorisé. Je cherchais à l’aider au mieux et l’enseignante m’a encouragé à continuer de le faire.  Les envois réguliers de la maîtresse étaient intéressants. Nous avons réalisé encore plus l’importance de notre rôle et du privilège de travailler ensemble quotidiennement. J’ai pu voir les progrès de mon enfant et je suis fière de lui. 

Pendant cette période, nous avions aussi les appels de l’éducatrice en visio et par groupe qui ont permis à Meysson de voir ses copains. Il a pu garder de lien avec eux et d’avoir ses repères d’école à la maison. Il a beaucoup aimé ces moments.  De plus, lorsque l’éducatrice appelait pour le bilan de la semaine, Meysson a pu mieux comprendre le lien entre l’éducatrice, la maitresse et moi sa maman.  Lien qui existait déjà mais jusqu’à là peu visible pour Meysson. Il a pu aussi se sentir valorisé avec le système d’étoiles utilisé récompensant son travail.

Les outils transmis par l’éducatrice nous ont beaucoup aidés et notamment dans l’organisation de la journée. Ils ont permis à Meysson de visualiser sa journée et d’être plus serein car il y a eu des jours où la mise au travail était difficile. Les dessins et activités envoyés lui ont beaucoup plu et c’était adapté à ses centres d’intérêts. Les dossiers thématiques étaient aussi intéressants comme par exemple celui de la fête des pères qui a permis de faire des cadeaux pour son papa avec l’aide de son petit frère et de moi-même.

Le temps commençait à se faire long pour Meysson. J’ai pu voir une certaine démotivation et une envie de retourner à l’école. Malgré mes appréhensions liées à la situation actuelle, Meysson a repris le chemin de l’école ce lundi 22 Juin.

Nous remercions toute l’équipe. Nous avons été bien accompagné pendant le confinement par la maîtresse, l’éducatrice et les autres personnes de la Ressource.

Madame AMILCARO Ophéllia

Mère de Meysson VEFOUR AMILCARO

Aller au contenu principal